Les cobots ou robots collaboratifs : qu’est-ce que c’est ?

par Aina
robots collaboratifs

Avez-vous déjà entendu parler des cobots ? C’est aussi du domaine des robots, mais pas exactement comme les autres robots tels celui industriel. Il y a ici une particularité qui va vous intéresser sur ces robots plus collaboratifs que les autres. Découvrez leur fonctionnement pour comprendre pourquoi ce sont des robots collaboratifs.

Tout savoir sur les cobots !

C’est avant tout un robot conçu pour intégrer une cellule robotique afin d’interagir avec des opérateurs. L’appellation ne devrait pas enrichir la confusion puisqu’il s’agit d’une appellation anglaise. Celle « robots collaboratifs » vous aide plus à mieux vous situer par rapport à de quoi il est question. 

Les robots collaboratifs ressemblent essentiellement aux robots industriels puisqu’ils partagent plusieurs points communs. La différence se trouve dans la relation qu’ils ont avec l’humain. Ceux industriels ne partagent pas la proximité avec l’homme contrairement à ceux collaboratifs. Les premiers deviennent inactifs face à une intrusion humaine tandis que les seconds acceptent le partage de leur environnement. 

Un robot collaboratif ne s’arrête donc pas en présence d’une interférence humaine. Il faut toutefois préciser que ce n’est pas un critère dépendant du bon vouloir de chaque robot, chacun est conçu pour fonctionner ainsi. Ainsi la collaboration du robot collaboratif peut être partielle ou totale.

Quelques particularités des robots collaboratifs

Vous les reconnaîtrez premièrement grâce à leur taille et leur poids, ils sont moins géants que les autres robots. La moyenne de leur poids le plus élevé quel que soit le type est d’environ 33kg. Ce sont en conséquence des robots faciles à déplacer. Ce ne sont pas des robots conçus pour rester sur place dans l’entreprise, on en trouve d’ailleurs de polyvalents. Moins encombrant que tout autre robot, le robot collaboratif n’occupe pas assez d’espace. Le robot collaboratif n’est pas conçu pour une seule tâche, il peut alors parcourir plusieurs compartiments de la chaîne de production au besoin.

On peut prédéfinir ses gestes en quelques instants. On n’a pas besoin de barrières de sécurité pour un robot collaboratif puisqu’il est assez lent et sans danger pour les opérateurs qui partagent son environnement de travail. Il ne remplace pas l’homme, mais l’assiste. C’est la raison pour laquelle il est équipé des fonctions autonomes de sécurité. Les concepteurs respectent strictement la norme européenne de fabrication.

Avantages des robots collaboratifs 

En qualité de collaborateurs de l’homme, ils sont dotés de capteurs capables de détecter le moindre danger pour un travailleur dans l’environnement. L’avantage de cette technologie est que le robot s’arrête immédiatement quand il y a danger et redémarre automatiquement quand le danger est écarté. Ce sont des robots de haute sécurité dans le secteur industriel. Leur flexibilité permet une facilité de programmation pour travailler en toute indépendance sans compromettre l’entourage. On n’a pas besoin de grandes capacités informatiques avant de les manipuler puisqu’on peut apprendre sur eux sans danger.

Les robots collaboratifs sont les plus économiques de l’heure à cause de leur polyvalence. Les utilisateurs réalisent plus d’économie avec ces robots qui n’ont pas besoin de lourds investissements pour réaliser des cages de sécurité ou des travaux de maintenance dans le temps.            

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer